La place du Référencement Naturel au sein du eMarketing

Le Search Engine Marketing (SEO) est un élément essentiel de toute stratégie WebMarketing.

En outre, sa mise en place, liée à un travail de fond et de forme sur le site Internet lui-même en fait généralement le premier axe de développement privilégié par les éditeurs de sites Internet.

Mais, bien que le SEO soit généralement la première pierre de l’édifice WebMarketing, il n’en est cependant ni le seul, ni l’unique auquel recourir !

Ainsi donc, le SEO se place d’emblée dans un dispositif bien plus large et ambitieux, constitué par :

> Le Search Engine Marketing (SEM)
Ou encore Search Engine Advertising (SEA). Le SEM est donc le pendant du SEO sur les moteurs de recherche, avec des différences notables, dont la principale est celle qui conditionne le mode de fonctionnement du SEM : son système d’enchère.

> L’eAvertising (ePublicité)
L’ePublicité est la plus ancienne forme de promotion/communication sur Internet.
Elle consiste en la mise en place de bannières publicitaires sur des sites Internet.
Il s’agit donc pour l’éditeur du site Internet de louer un emplacement sur un site, et d’y faire placer une bannière qui, lorsqu’elle sera cliquée, permettra à l’internaute d’arriver sur le site Internet de l’annonceur.

> L’eMail Marketing (Emailing)
Un moyen connu de promouvoir sa marque/produits/services est bien évidemment celui de faire de l’Emailing…
En quelques mots, il s’agit d’envoyer un email à plusieurs contacts, lesquels se comptent parfois en millions !

> L’Affiliation (Performance Marketing)
Une technique qui se rapproche énormément de l’eAdvertising par le fait que le support principal utilisé par cette technique est celui de la bannière publicitaire.
Son système de rémunération par contre est radicalement différent ! En effet, là ou l’eAdvertising entraîne pour l’annonceur une rémunération au CPM (cela veut dire que l’on paye, quoi qu’il arrive, par tranche de 1000 affichages) l’Affiliation entraîne pour l’annonceur une rémunération à la performance (généralement, cette performance étant la vente).

> Le Buzz Marketing (Marketing Viral)
Une technique de communication de plus en plus en vogue au sein des éditeurs de sites Internet.

9 réponses sur “La place du Référencement Naturel au sein du eMarketing”

  1. Tout à fait d’accord avec toi Thierry, lorsque tu parles de « trafic » et de « budget » moindre.

    Par contre pour ce qui est du « positionnement à long terme » je serai un peu moins catégorique.

    Le SEO est synonyme de beaucoup de travail… et surtout d’un manque total de contrôle pour l’annonceur…

    Qu’en penses-tu ?

  2. Outre la concurrence qui peu s’avérer de plus en plus rude, le positionnement à long terme me semble également difficile du fait que l’algorithme utilisé par les moteurs de recherche évolue au cours du temps (Google Danse, …). Pour ma part, il me semble important de maîtriser un outil en sus du référencement naturel car il n’est pas rare d’entendre parler d’entreprises n’utilisant que cette méthode ayant subi des baisses de leur chiffre d’affaires suite à une chute de leur positionnement naturel.

  3. Tout à fait d’accord avec toi Mezzeo !
    Une entreprise ne peux (ou en tout cas ne doit) constituer sa eStratégie que sur le seul recours au SEO…

    Il lui faut également tendre à utiliser l’intégralité des leviers eMarketing, et à accroître sont taux de transformation (et améliorer son ROI).

  4. Je suis tout comme vous d’accord qu’il ne s’agit pas du seul et unique effort à mettre en œuvre pour générer un trafic qualifié. Cependant pour moi le référencement naturel ne peut être groupé avec les dispositifs publicitaires. Il s’agit plutôt de l’intégrer à une démarche de qualité web dans laquelle on comprendrait l’ergonomie, l’utilisabilité, l’accessibilité numérique. La stratégie est alors de faire un site sémantiquement riche qui apporte une réponse adaptée aux attentes des internautes en terme de contenus et de simplicité de navigation, il faut penser à tout les internautes (personnes valides, invalides, malvoyantes, non voyantes…). En mettant en place une telle réflexion nous nous assurons que les contenus seront pertinents et facilement accessibles par les moteurs. De plus, la qualité des contenus favorisera le développement du nombre de liens… Les internautes sont de plus en plus exigeants, les annonceurs doivent comprendre qu’il est nécessaire de prendre en compte leurs attentes, les stratégies de communication doivent évoluer…

  5. Si on devait parler arbitrage de moyens ou allocation des investissements, peut-on s’appuyer sur une répartition type pour un site de e-commerce en temps et en moyens entre les différents moyens de generation de trafic ? avez vous une répartition « idéale » entre le référencement naturel, le SEO, les comparateurs de prix, l’affiliation et l’emailing ?

  6. Bonjour I2B,

    Est bien disons qu’il y a généralement un autre « logique » dans la mise en place des leviers eMarketing.
    Chacun venant à la suite de l’autre, tout en étant conditionné par la rentabilité du précédent.

    Poru être clair, un annonceur pensera d’abord à son référencement naturel (SEO), puis probablement au liens sponsorisés (SEM).

    Si le SEM s’avére une bonne stratégie (bon ROI par exemple) alors, l’annonceur pourra penser également à de l’emailing sur sa propre base de données, ou bien une base louée.

    Sans oublier ensuite les Comparateurs de Prix, l’Affiliation, l’ePublicité (CPC et CPM), etc.

    A terme le but pour un annonceur étant de se porter sur l’ensemble de leviers et de maximiser les performances de ces derniers (nous en revenons finalement toujours au ROI).

    Au final, pas de % et de répartition idéale, simplement la nécessité d’une analyse de rentabilité précise par levier (mise en place d’un tracking efficace).

    A bientôt,

    Marco pour Emarketing Magazine

  7. Le linkbaiting est la meilleure des stratégie et est vraiment beaucoup plus viable sur le long terme.
    Encore faut-il proposer du contenu qui donne envie de faire du lien.

  8. Bonjour FunZZ,

    Merci pour ton commentaire.
    Effectivement le linkbaiting (ou bien encore NetLinking) permet effectivement de « booster » le référencement naturel d’un site.

    Comme tu l’indiques, on peut rechercher ces liens entrants par le biais d’un site au contenu intéressant, ou bien développer une stratégie d’échanges de liens (sorte de partenariat) ou enfin, accepter de payer une certaine somme (demande donc un budget spéciale) pour chaque lien, et ce sur des sites à forte audience…

    Quoiqu’il en soit, le but n’est pas forcément d’attirer une volumétrie de visiteurs entrants supplémentaire par le clic sur ces mêmes liens, mais bien d’améliorer le référencement naturel, comme tu l’indiques.

    A bientôt.

    Marco pour Emarketing Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *