TestMyOnlineShop : Spartoo, vente en ligne de chaussures

Et hop ! J’inaugure ici un nouveau concept, du moins pour Emarketool : celui du « Test My Online Shop ».
Concrètement, il s’agit d’analyser la qualité d’un site eMarchand, tout au long du processus client… c’est-à-dire de la sélection du produit, à son ajout au panier, en passant par le remplissage du formulaire de commande, du paiement et de la confirmation de commande.

On commence ici avec Spartoo, la boutique en ligne de vente de chaussures. L’un des leaders français dans le domaine.
Globalement, et sans vouloir défleurer le reste de ce test, le site possède une charte graphique et une ergonomie agréable, qui amène l’internaute à parcourir le site en toute confiance et de manière aisé et fluide.
Flâner sur Spartoo est un plaisir… mais attention, le moteur de recherche et les filtres m’ont l’air un peu capricieux (j’ai voulu n’avoir que des chaussures noires, et pourtant, il y avait d’autres couleurs proposées).

spartoo-etape-0Etape 0 : Le choix du produit.
Un catalogue relativement conséquent, bien classé (par type de chaussure, par sexe).
Des champs de tri permettent de réduire le choix aux produits les plus adaptés.
Reste un gros problème : de nombreuses références n’étaient pas disponibles dans la taille désirée (pourtant, un relativement classique 43).
Autre point : Spartoo tente la « diversification » ou du moins, l’extension de catalogue, en proposant d’autres accessoires de mode, tels que les sacs à main, les montres, etc.
Ces derniers sont sans aucun doute présents afin  de permettre au site d’accroître son panier moyen et d’attirer de nouveaux internautes, mais ces produits, s’ils sont une véritable vision stratégique pour l’entreprise, pourraient mériter une mise en avant plus importante.

spartoo-etape-1Etape 1 : Le produit et sa fiche.
La fiche produit est bien faite… simple et efficace.
La possibilité de voir le produit sous différents angles (photo et démo 3D) est un vrai plus.
Le cross-selling est présent, relativement discret… voir trop même. Ce qui me laisse penser que le panier type doit généralement ne contenir qu’un seul produit : la paire de chaussure.
Le bouton d’achat (LE call-to-action de tout emarchand) est sobre. Certains eCommerçants auraient sans doute été tentés de placer un énorme bouton de 400×400 pixels (je force volontairement le trait).
La présence de pictos renforce l’intérêt pour le produit et crédibilisent le site (livraison gratuite en 5 jours, retour pendant 30 jours, etc.).

spartoo-etape-2Etape 2 : Le panier.
Sobre, incitatif de surcroît (message sur les frais de livraison offerts en France métropolitaine).
Mais, à mon sens, Spartoo loupe une belle occasion de faire du cross-selling. Pourquoi ne pas me proposer des chaussettes ici par exemple ?
Quoiqu’il en soit, une fois de plus on trouve des éléments de réassurance judicieusement placés, designés, pensés.
Nul doute qu’arriver à cette étape, l’internaute soit réellement convaincu de la justesse de son choix.
Ceci me laisse penser/espérer que Spartoo posséde un excellant taux de transformation (une fois le client arrivé à cette étape du moins).

spartoo-etape-3Etape 3 : Le formulaire de commande.
Clair. Rapide et aisé à remplir.
Je suis un nouveau client, je passe donc par le process « lent »… mais qui ne me prend pas plus de 2mn.
Etonnant, on me propose, en pré-coché (opt-out) de recevoir les emails des partenaires… j’aurai préféré un opt-in. Mais bon, allez, je décoche.
J’apprécie la clarté du formulaire. Les informations demandées ne sont pas trop nombreuses, au contraire.
On me demande néanmoins un numéro de téléphone : sera-t-il véritablement utilisé par le transporteur ? sera-t-il précisé sur le bordereau de livraison Colissimo ?

spartoo-etape-4Etape 4 : Le paiement.
Chapeau, le paiement est intégré au site et ne passe par la page extérieure d’un organisme bancaire (celui de Spartoo étant le CIC avec sa plateforme de paiement CyberMut que nous utilisons d’ailleurs également pour Top For Phone ;)).
J’entre mon code promo (et oui, j’en ai un :D), je choisi une livraison gratuite par colissimo (sympa), je sélectionne la CB comme moyen de paiement, je vérifie mon adresse et le produit commandé…
Il ne me reste plus qu’à saisir mes informations bancaires.
Etonnant, on me demande mon CVX… heureusement que je sais qu’il s’agit du Cryptogramme.

spartoo-etape-5Etape 5 : Confirmation de commande.
Le paiement est réussi, pas de 3D Secure (étonnant pourtant… vu que je suis passé sur un CyberMut du CIC).
On en profite pour me suggérer d’être fan de Spartoo sur Facebook… ok, pourquoi pas. Spartoo mise sur le communautaire et le web2.0.
Mais vraiment, je m’interroge sur l’absence du 3D Secure. Spartoo a sans doute négocié sa suppression (d’ailleurs, nous nous interrogeons également pour Top For Phone, vu le % de ventes perdues à cause de cette fausse norme)

Conclusion :
Un site agréable à parcourir. L’ergonomie est soignée et la charte graphique agréable (un fond blanc simple, des visuels de bonne résolution pour les produits, etc.)
Il est étonnant que Spartoo ne pousse pas plus le cross-selling, mais je pense qu’aucun client ne se plaindra : c’est généralement une technique utilisée abusivement par les ecommerçants.
Le processus de commande et le paiement sont des modèles du genre : simple et efficace. Une commande ne prendra pas plus de 5mn à réalisée une fois le produit sélectionné bien sûr.
L’espace client que je n’ai pas présenté ici est simple, mais délivre l’information nécessaire : où en est ma commande.
Spartoo propose également un programme de fidélité : une vraie bonne idée afin d’augmenter la récurrence et la fréquence d’achat sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *