L’intérêt du Social Media dans une stratégie E-Marketing

Au risque d’enfoncer une porte ouverte, le Social Media (Médias Sociaux en français) est devenu un incontournable dans les stratégies E-Marketing comme vous le savez.
Et ce pour différentes raisons, dont notamment l’espoir des E-Marketeurs et E-Commerçants (dont je fais partie) de parvenir à augmenter leurs résultats via ce « nouveau » levier web.

Dans un premier temps, j’aimerais lutter contre l’un de ces faux espoirs : celui d’augmenter significativement son Chiffre d’Affaires du jour au lendemain.
Non, ça n’existe pas, ou du moins, à de très rares exceptions dont on se demande au final quelle est la réelle efficacité et s’il s’agit d’un incrémental ou d’un basculement de valeur.

L’intérêt du Social Media est donc tout autre. Autre que celui de générer instantanément une rentabilité.
En effet, l’utilisation des réseaux sociaux est devenue, au cours des 3-4 dernières années, un indispensable…

1. Question d’image et de crédibilité

Premièrement, car aucun internaute n’envisagerait désormais de faire confiance à une entreprise qui ne cultive pas son image web, notamment via les réseaux sociaux.
De fait, les entreprises souhaitant avoir une présence web affirmée, sont obligées (question de crédibilité) de se positionner sur des sites tels que Facebook, Twitter, etc.

2. Un point de contact et une notion de ré-assurance

Deuxièmement, et cela va avec la ré-assurance, parce que les internautes aiment bien contacter facilement les entreprises dont ils sont clients.
Un but tout ce qu’il y a de plus normal, tant il est clair que par le passé, contacter certains revendeurs web était plutôt difficile.
Il s’agit donc d’offrir un point de contact supplémentaire et aisé pour les internautes, clients ou clients potentiels.
Reste que cela contraint l’entreprise à gérer une source de commentaires/remarques (« retours clients ») supplémentaire, et parfois, en recevant un lot de critiques véhémentes…

3. Transmettre de l’information aisément

Troisièmement, et cela va de paire avec l’avènement du « Big Data » (sujet sur lequel je reviendrai dans un prochain article), il s’agit pour l’entreprise de transmettre de l’information aisément à ses « fans » (expression typiquement Facebookienne), qui peut par exemple être une nouvelle promotion, l’arrivée d’un nouveau produit, etc. Donc, dans ce cas, oui, il y a bien une recherche d’augmentation du CA… mais cette information aurait pu être également communiquée (et ça sera probablement le cas) via ce bon vieil ami qu’est l’Email Marketing

4. Garder son audience captive… et récolter des avis

Quatrièmement, et cela rejoint la notion de « Point de contact », il s’agit ici de pouvoir garder son audience (clients, prospects, etc.) la plus « captive » possible, la plus maîtrisable en clair.
En fournissant un point de contact, où le ton est généralement amical (ou du moins, plus humain que via un échange d’emails) l’entreprise permet de canaliser les retours clients.
Quand ces derniers sont bons, cela permet de valoriser la marque…
Et quand ils sont mauvais, cela permet de canaliser le discours, et de parvenir à désamorcer un éventuel bad-buzz dont l’entreprise n’aurait pas eu le contrôle car il aurait été diffusé sur des supports échappant au contrôle de cette dernière.

Donc vous l’aurez compris, selon moi, le Social Media a plus pour rôle de permettre à l’entreprise de travailler son image, de maîtriser les discours portant sur elle, que d’être un véritable vecteur de rentabilité.

Reste néanmoins qu’il ne s’agit que d’un des éventuels atouts d’une stratégie efficace portant sur les réseaux sociaux.
Car en effet, ces dernières peuvent également parfaitement s’inscrire dans un autre objectif : celui de l’amélioration du référencement naturel.

Et vous, à votre tour, qu’en pensez-vous ?