Les Liens « Premium » (fond bleu) d’Adwords

Inutile de vous rappeler ce que sont les Liens Commerciaux proposés par Google sur sont moteur de recherche.
De même qu’il est inutile de vous rappeler que ces derniers sont en fait des « petites annonces » d’annonceurs passant par la régie Google Adwords.

Cependant, bien que connaissant ce que l’on appelle les « Achats de Mots Clés » et leurs fonctionnement, vous êtes intrigués par la présence de liens en fond bleu dans les pages de résultats de Google.

C’est liens en fond bleu, généralement appelés Premium (bien que cette expression ne soit pas officiellement celle de Google Adwords mais bien celle de Yahoo! Search Marketing) sont bel est bien des liens commerciaux, dont les clics sont soumis à facturation pour l’annonceur, mais qui sont jugés de meilleures « qualité » par la régie publicitaire Adwords.

En clair, Adwords estime que ces liens sont les plus pertinents et place donc ainsi 1, 2 ou 3 annonceurs (généralement 2) en « Premium », valorisant ainsi leurs annonces.

Inutiles de dire que cette mise en valeur attire l’œil de l’internaute, et par conséquent ses clics.
On estime en moyenne qu’un lien premium en première position récolte entre 10 à 14% des clics de la page sur laquelle il est présenté. De quoi satisfaire l’annonceur et la régie Adwords.

Livre blanc « Petite Introduction aux Achats de Mots Clés »

Voici un petit Livre Blanc (eBook au format .pdf – 7 pages – 90ko) qui permettra aux internautes curieux d’apprendre ce que sont les « Achats de Mots Clés » de quoi il en retourne.

Pour télécharger gratuitement ce « guide », vous pouvez cliquer sur le lien suivant :
>> Livre Blanc : Petite Introduction aux Achats de Mots Clés

Ce dernier, volontairement simpliste, vous donnera une première idée de ce que l’on appelle le Search Engine Marketing (Marketing des Moteurs de Recherches).


Sommaire du guide « Petite Introduction aux Achats de Mots Clés » :

  • Le SEM : qu’est-ce que c’est ?
    • Une définition du « SEM » (Search Engine Marketing)
    • Une définition de « Lien Sponsorisé »
    • La principale différence entre « Lien Naturel » et « Lien Sponsorisé »
  • Quelles sont les principales « régies » ?
    • Google Adwords
    • Yahoo! Search Marketing (anciennement Overture)
    • Miva (anciennement Espotting)
    • Microsoft adCenter (anciennement MSN adCenter)
    • Mirago
  • Quels peuvent être les objectifs du SEM ?
    • Notoriété, Trafic, Audience
    • ROI et Augmentation du CA
  • Comment mettre en place une stratégie SEM ?
    • Définir les objectifs
    • Définir les budgets
    • Définir les avantages de la marque
    • Définir les « landing pages »
    • Mise en place d’un outil statistique
    • Création du catalogue de mots clés
    • Création des annonces
    • Création du ou des comptes auprès des régies.
  • Autres points éludés

Les différents types de « Coût Par »

Les moteurs de recherches et leurs régies publicitaires ne sont jamais en mal d’inspiration ni en en manque d’innovations afin de permettre aux annonceurs de toucher toujours plus efficacement et largement leurs prospects et clients.
Voici donc une vue des différents systèmes de « facturation » des régies publicitaires… les fameux « Coût Par… » :

> Cost per Click (CPC)
ou encore en français « Coût par Clic »

C’est une facturation au clic. L’annonceur ne payera donc que si un internaute clique sur sa publicité en ligne.
C’est le système le plus classique et le plus fréquemment utilisé en matière de gestion de Liens Sponsorisés.

> Cost per Thousand (CPT)
ou encore en français « Coût pour Mille (CPM) »

C’est une facturation basée sur les « affichages ». L’annonceur paye alors un nombre de pages comportant sa publicité.
C’est un système général (et principalement) adopté pour l’achat d’espaces publicitaires de type « bannière ».

> Cost per Action (CPA)
ou encore en français « Coût par Acquisition/Action »

C’est une facturation à « l’action ». L’annonceur ne payera que si une action est réalisée par l’internaute-cliqueur.
Ainsi, par exemple, si un internaute clique sur une annonce en ligne, et que cela génère une action prédéfinie (achat, remplissage d’un formulaire, etc) alors, il y aura facturation.
C’est un système basé sur la « performance » encore indisponible en France (lancé par Google Adwords).

> Click to Call (CTC)
ou encore en français « Coût par Appel »

C’est une facturation basée sur les appels reçus suite à une annonce.
Comment cela se calcule-t-il ? En fait, l’annonceur place une publicité de type CTC.
Cette annonce apparaît avec un icône « téléphone » et permet à l’internaute de saisir son n° de téléphone via la plateforme en ligne.
Un outil téléphonique-informatisé le met alors en relation avec un service client.
Chaque appel généré crée donc une facturation.
Ce système également basé sur la « performance » est encore indisponible en France (lancé par Google Adwords).

Et gageons qu’à cette vaste panoplie de type de facturations « d’achats de mots clés » les régies nous trouverons de nouveaux « Cost per… » dans les temps à venir…

Liens Sponsorisés vs Liens Naturels

On peut bien se demander ce qui peut justifier la présence de ces 2 systèmes au sein des moteurs de recherche…
Et bien, cela est justifié par le simple fait qu’il est très difficile à un organisme, quelqu’il soit (entreprise, association, particulier, etc.) d’agir sur les liens naturels.

> Les liens naturels (référencement naturel)

Les Liens Naturels sont, par nature, gratuits (on entend par là que le propriétaire du site indiqué ne paye rien lorsque vous cliquez sur son lien)… et ils sont proposés par le moteur de recherches en fonction de la pertinence qu’il estime liée à ce site et votre recherche. Ainsi, les résultats sont proposés par le biais d’un savant algorithme qui permet au moteur de recherches d’effectuer une requête sur les milliards de sites composant sa base de données et de vous proposer la sélection des sites jugés les plus appropriés.

> Les liens sponsorisés (référencement payant)

Les Liens Sponsorisés quant à eux ne sont pas gratuits. Certes l’internaute ne payera rien (et c’est encore heureux) lorsqu’il cliquera sur ces liens, mais les annonceurs eux seront facturés pour cette prestation qui s’assimile à de la publicité.
En effet, cela revient à mettre une page de publicité au sein d’un magazine.

Voilà où réside la principale différence, dans le fait ou non que l’annonceur est prêt à payer un clic vers son site.

En résumé…

… les liens naturels

  • sont proposés par le moteur de recherches, gratuitement pour le site visité
  • et il est très difficile pour le propriétaire d’un site d’agir sur le classement et sur le positionnement de liens naturels dans un moteur de recherches vers son site

… les liens sponsorisés

  • ont un impact immédiat sur la fréquentation de votre site et permettent à bon nombre de sites (et d’annonceurs) de sortir de l’anonymat
  • mais demandent des investissement publicitaires supplémentaires (qui, rassurez-vous, correspondent généralement à un gain de notoriété, à une augmentation du CA et qui ont un très bon indice de ROI)

Qu’est-ce qu’un lien sponsorisé ?

Les Liens Sponsorisés sont ainsi appelés par opposition aux Liens dits « Naturels ».

Revenons à notre expérience de recherche sur internet (voir Définition du SEM) avec le mot « Automobile » sur le moteur Google.fr

Vous remarquerez la présence de liens « classiques » (côté gauche de la page, fond blanc) qui sont en fait gratuitement fournis par Google sur sa propre appréciation de pertinence vis à vis de votre requête.

Par opposition, vous verrez sur la colonne droite des liens dits « commerciaux » (nos fameux liens sponsorisés donc), qui eux ne sont pas gratuits…

Rassurez-vous ! Lorsque je vous dis qu’ils ne sont pas gratuits, cela ne veut pas dire qu’ils vous seront facturés, à vous, internaute ! Loin de là !
En fait, ces liens sont présents car un organisme (une société, une association et parfois même une personne physique) accepte de payer à Google (c’est un exemple, c’est une des régies qui se partagent le marché) une somme fixée par un système d’enchères. Ainsi vous pouvez voir cette publicité placée sous forme de lien, et cliquer sur ce même lien pour vous rendre sur le site de ce même organisme.

Donc, à chaque fois que vous effectuez une recherche sur un moteur, vous aurez probablement l’occasion de voir une série de liens naturels mais aussi de liens sponsorisés, et lorsque vous cliquerez sur ces derniers (liens sponsorisés), vous entraînerez pour l’organisme ayant souhaité afficher une publicité, une dépense/un coût… appelé Coût Par Clic (un clic = une dépense pour l’annonceur).

Synonymes de « Liens Sponsorisés » :

  • liens commerciaux
  • liens payants
  • liens publicitaires
  • achat de mots clés
  • etc.

Définition du SEM (Search Engine Marketing)

Le Search Engine Marketing est une spécialité du e-Marketing…
Vous vous demandez ce qu’est le Search Engine Marketing (SEM) ?
Et bien, tout d’abord, situons un peu le SEM dans la grande chaîne de l’évolution marketing.

Le SEM est un des aspects que regroupe le e-Marketing, qui est lui-même une évolution du marketing, la transposition des connaissances et compétences dites « classiques » du marketing à un média informatique qu’est Internet.
Ainsi donc, le Search Engine Marketing est une application du e-Marketing destinée à permettre aux entreprises (ou organismes ou même individus) de faire leurs promotions sur ce nouveau média informatique.

Entrons dans les détails..
On peut se demander quelle est l’application concrète du Search Engine Marketing…
Vous avez sans doute remarqué que lorsque vous utilisez ce que l’on appelle un « moteur de recherches » (le plus connu étant le fameux Google.fr), vous accédez à une liste de liens suggérés par le moteur lui-même, sur la base des sites estimés par ce dernier comme étant les plus appropriés à votre demande.

Or lors de la présentation des dits résultats sur la page internet alors affichée, vous verrez 2 types de liens.
Vous ne l’avez peut-être pas remarqué, comme près de 75% des internautes, mais vous avez devant les yeux, non seulement des résultats dits « naturels », mais également des résultats dits « commerciaux » (ou encore « sponsorisés »).

Effectuez-vous même l’expérience en saisissant le mot « Automobile » dans le moteur Google.fr. Regardez, vous aurez un très bel exemple de liens naturels, mais surtout de liens sponsorisés…