La saisonnalité des recherches dans les moteurs

Cela à beau avoir l’air simple (et, finalement, ça l’est), il n’en est pas moins vrai que les moteurs de recherche (Google, Yahoo, Live, etc.) et les requêtes effectuées sur ces derniers, sont liées à la saisonnalité.

En effet, Internet étant devenu une source d’information privilégiée par les consommateurs, il n’y a rien d’étonnant (cf le graphique ci-contre) de voir que « Skis » est une requête essentiellement saisie dans les moteurs de recherche de Septembre à Avril, alors que la requête « Maillot de bain » et liée à la période allant d’Avril à Septembre.

Ainsi, si votre activité est basée sur des produits saisonniers (maillots de bain, skis, etc.) il y a fort à parier que l’activité de votre site Internet (pour peu que votre site soit correctement référencé) suive la tendance (en terme de visites) de ces mêmes requêtes…

De même, ce genre de notion peut être étendue à un principe plus large, tel que l’arrivée d’un nouveau produit sur un marché.
C’est le cas des Téléviseurs LCD. Ainsi, la requête « TV LCD » est devenue de plus en plus demandée au cours des années, avec notamment un pic vers la fin d’année (et oui, les téléviseurs sont de très bon cadeaux de noël…).
Même chose pour les consoles de jeu (ex. avec la « Nintendo Wii« ).

Enfin, toujours même principe pour les produits soumis à des campagnes de publicité, notamment TV.
Ainsi, les produits soumis à de fortes campagnes de spots TV seront alors plus fortement rechercher pendant la diffusion, ou bien juste après (ex. avec le « Dacia Sandero« ).

Comment améliorer son référencement naturel

Nous ne nous étendrons pas outre mesure sur les avantages offerts par un bon Référencement Naturel (génération de trafic à faible coût notamment), lesquels sont généralement évidents.

Il est ici question de répertorier les différentes actions à entreprendre afin d’améliorer le référencement d’un site Internet, tout simplement.

1. Contenu

C’est le fondement même de tout bon site web. Sans bon contenu, pas de bon site.
Mais outre l’aspect même de la qualité rédactionnel, il faut veiller à avoir le contenu le plus « original », le mieux structuré et surtout contenant les expressions que vous jugerez clé (celles qui seront recherchées par les internautes).

2. L’url

Mieux vaut une url contenant les mots clés que vous jugerez important.
C’est pourquoi (notamment pour les sites « dynamiques » tels que les blogs) on parle de renommage d’url (ou en anglais : url rewriting).
Cela consiste à avoir un lien du type www.nomdedomaine.com/les-mots-cles-intessants.html plutôt que www.nomdedomaine.com/article-1567
Vous noterez qu’outre le nom des pages que vous allez avoir l’occasion de rédiger, le nom de domaine lui-même est pris en compte et donc extrêmement important !

3. Les liens externes

Le but étant d’avoir le plus de liens pointant vers votre site.
Ces liens devront être de « qualité » (sur des sites jugés eux-mêmes pertinents par les moteurs de rechercher) et du type Le Sujet Qui Tue ou encore C’est à la mode et pas mal plutôt qu’un vulgaire cliquez ici.

4. Les balises

Ce sont en fait des indications principalement destinées aux moteurs.
On notera la balise « Title » qui fourni un titre à votre page, « Keywords » qui indique les mots clés principaux de votre article et enfin « Description » qui fourni, comme son nom l’indique, une description du contenu de la page

5. Nommage des fichiers

Notamment les .pdf et les fichiers images.
Veillez à avoir des noms « intéressants » et non pas du type fichier-124-CM1353.jpg
Un bon « espagne-villa-de-reve-pas-cher.jpg » sera plus efficace.
Enfin, si vous placez des images dans vos pages internet, n’oubliez pas de mettre en place des balises « Alt » qui fourniront aux moteurs de recherche une description de ce que représente l’image (et oui, les moteurs de recherche lisent les textes, mais ne savent pas ce qui est au sein d’une photo par exemple).

6. Les « plans de sites » et « indication robot »

Par indispensables, mais recommandés, les fichiers SiteMap.xml et Robots.txt
Le fichier sitemap.xml fourni aux moteurs de recherche une liste (tâcher quelle soit exhaustive) des pages contenues sur votre sites.
Le fichier robots.txt indique les fichiers que les moteurs de recherche ont le droit de voir et d’intégrer dans leurs bases (par essence, il vaut mieux ne rien interdire).

Voici une petite idée des principaux paramètres à utiliser afin d’améliorer le référencement d’un site internet.
Cependant, il en existe une multitude, et nous nous permettrons de vous les indiquer régulièrement, sur Emarketing Magazine bien sûr ! ;)

La place du Référencement Naturel au sein du eMarketing

Le Search Engine Marketing (SEO) est un élément essentiel de toute stratégie WebMarketing.

En outre, sa mise en place, liée à un travail de fond et de forme sur le site Internet lui-même en fait généralement le premier axe de développement privilégié par les éditeurs de sites Internet.

Mais, bien que le SEO soit généralement la première pierre de l’édifice WebMarketing, il n’en est cependant ni le seul, ni l’unique auquel recourir !

Ainsi donc, le SEO se place d’emblée dans un dispositif bien plus large et ambitieux, constitué par :

> Le Search Engine Marketing (SEM)
Ou encore Search Engine Advertising (SEA). Le SEM est donc le pendant du SEO sur les moteurs de recherche, avec des différences notables, dont la principale est celle qui conditionne le mode de fonctionnement du SEM : son système d’enchère.

> L’eAvertising (ePublicité)
L’ePublicité est la plus ancienne forme de promotion/communication sur Internet.
Elle consiste en la mise en place de bannières publicitaires sur des sites Internet.
Il s’agit donc pour l’éditeur du site Internet de louer un emplacement sur un site, et d’y faire placer une bannière qui, lorsqu’elle sera cliquée, permettra à l’internaute d’arriver sur le site Internet de l’annonceur.

> L’eMail Marketing (Emailing)
Un moyen connu de promouvoir sa marque/produits/services est bien évidemment celui de faire de l’Emailing…
En quelques mots, il s’agit d’envoyer un email à plusieurs contacts, lesquels se comptent parfois en millions !

> L’Affiliation (Performance Marketing)
Une technique qui se rapproche énormément de l’eAdvertising par le fait que le support principal utilisé par cette technique est celui de la bannière publicitaire.
Son système de rémunération par contre est radicalement différent ! En effet, là ou l’eAdvertising entraîne pour l’annonceur une rémunération au CPM (cela veut dire que l’on paye, quoi qu’il arrive, par tranche de 1000 affichages) l’Affiliation entraîne pour l’annonceur une rémunération à la performance (généralement, cette performance étant la vente).

> Le Buzz Marketing (Marketing Viral)
Une technique de communication de plus en plus en vogue au sein des éditeurs de sites Internet.

Différences entre Référencement Naturel et Référencement Payant

Le Search Engine Optimization (SEO) et le Search Engine Marketing (SEM) ont beau être 2 stratégies similaires par leurs objectifs, leurs mises en application sont radicalement différentes.

En effet, là où le SEO repose quasi-essentiellement sur un travail de fond sur l’architecture et le contenu d’un site Internet, le SEM repose essentiellement sur une action de type publicitaire.

En outre, l’apparence/disposition des liens de type « Naturel » (et donc liés à un travail sur le SEO) et celle des liens de type « Sponsorisé » (et donc liés à un travail sur le SEM) sont clairement différentes, et ce, sans parler des performances !

> Les différentes esthétiques :

Pour se rendre compte de cette différenciation esthétique, il suffit de se connecter tout simplement à un moteur de recherche (prenons ici le plus célèbre : Google.fr).

Ensuite, une fois la page de recherche ouverte, il suffit alors de saisir « Voiture » dans la zone adéquate, et de valider votre choix.

S’offriront alors à vous, lors de l’affichage de la page de résultats, 2 types de liens…
Dans la partie gauche de la page (la plus importante, qui occupe plus des 3/4 de la superficie) vous trouverez les liens dits « Naturels » et dans la partie droite (la colonne qui prend le 1/4 restant donc) des liens dits « Sponsorisés ».

Enfin, parfois, des liens sur fond colorés (une sorte de jaune-orangé-rose assez indescriptible) peuvent être présent au sein de la page de résultat… ils s’agit de liens dits « Premium », qui ne sont ni plus ni moins que des liens sponsorisés (ceux-là mêmes liés à une stratégie SEM) mis en valeur par le Moteur de Recherche lui-même car jugés « intéressants ».

> Les différences stratégiques :

La principale différence stratégique entre SEO et SEM repose sur le principal fait qu’en matière de SEM, tout est quasiment contrôlé !

En effet, en matière de SEM, c’est l’éditeur du site lui-même (« Editeur » alors appelé « Annonceur ») qui décide ou non de la mise en place du programme, des mots clés (liste des recherches des internautes) sur lesquels apparaître, etc. et surtout des coûts acceptés !

Et oui, en matière de SEM, les liens présentés sont dits payants ! En effet, l’Editeur (appelé également Annonceur comme précédemment indiqué) est lié à un système d’enchères…
L’éditeur accepte ou non, de payer pour un clic sur sont lien (qui est en fait qualifié d’annonce) alors qu’en matière de SEO, aucun coût n’est facturé à l’éditeur du site.

Ou du moins aucun coût direct.
Car même si le SEM à un prix (à chaque clic), le SEO est basé sur une optimisation du site Internet, qui suppose un coût en main d’œuvre généralement non négligeable…
En conclusion, il s’agit de 2 stratégies différentes, bien que leur objectif principale reste le même : Améliorer la position au sein des moteurs de recherche afin d’obtenir le maximum de trafic (visiteurs/internautes) sur un site Internet donné.


Synonymes :
SEO, Search Engine Optimization, Search Engine Optimisation,
Optimisation du référencement naturel
SEM, Search Engine Marketing
SEA, Search Engine Advertising

Définition du Référencement Naturel

L’ Optimisation du Référencement Naturel (ou encore Search Engine Optimization dans la langue de Shakespeare) consiste en la mise en action/pratique de moyens et méthodes destinés à améliorer la Position (Ranking en anglais) du site concerné par cette même optimisation, et ce au sein des Moteurs de Recherche (Search Engines en anglais).

Ainsi, grâce à une stratégie précise et efficacement mise en place, la position d’un site Internet au sein des pages de résultats d’un moteur de recherche s’en trouvera améliorer, ce qui se traduira par l’apport bénéfique d’une audience supplémentaire.

En effet, qui dit mieux « classé » dans les moteurs de recherche dit mieux cliqué !
Concrètement, on remarque qu’un site classé en 1ère place au sein d’une page de recherche est généralement plus cliqué que le 2ème résultat de cette même page, et bien évidemment, nettement plus cliqué encore que le dernier résultat de cette même page ou encore le 1er résultat d’une quelconque autre page suivante…


Synonymes :
SEO
Search Engine Optimization
Search Engine Optimisation
Optimisation du référencement naturel

Comment placer des annonces Adwords en « Premium » (fond bleu)

Article datant de 2007 en cours de ré-écriture.

Nous l’avons vu, les liens « Premium » (fond bleu) sont des liens estimés comme étant les plus pertinent des Liens Commerciaux par la régie Adwords elle-même.

C’est une sorte de Top Ranking (de 1 à 3 annonces) mis en avant par Adwords.
Mais comment arriver en « Premium » ? Voici la réponse.

Premier critère (A) : l’enchère.

Rien de bien nouveau, tout le monde sait que la position d’une annonce est généralement liée directement (voir uniquement) au niveau d’enchère (le prix que l’annonceur accepte de payer) du clic. Le fameux CPC max.

C’est notamment le cas pour Yahoo Search Marketing, Microsoft adCenter, Miva et Mirago… lesquels ne pondèrent par les résultats, comme le fait Google Adwords, de ce qui est appelé « l’indice de qualité ».

Deuxième critère (B) : l’indice de qualité.

Google à toujours placé au centre de son système de classement des résultats la notion essentielle de « pertinence », que ce soit pour les résultats naturels, ou bien encore les liens commerciaux.

Ainsi donc, la position d’une annonce au sein de Google n’est pas uniquement liée à l’enchère (et le CPC max) consentie par l’annonceur mais aussi et surtout à un indice de qualité, nommé « Quality Score » (QS) en anglais.

Ce QS est un ensemble de variables basées notamment sur :

  • l’historique de votre compte Adwords
  • le taux de clic des mots clés
  • le taux de clic des annonces
  • le taux de clic du groupe d’annonces
  • la performance de la page d’arrivée
  • etc.

Troisième critère (C) : l’écart avec vos concurrents

Enfin, le troisième critère qui vous permettra d’accéder au « top ranking » et donc aux liens premiums et lié à l’écart de performances avec vos concurrents.

En effet, il faut que ce dernier soit réellement important.
Par conséquent il faut que l’écart du coefficient obtenu par la multiplication du premier critère (A) et du second (B) soient réellement important par rapport à ce même coefficient chez vos concurrents.

Ainsi si l’indice A x B de votre compte est nettement supérieur à l’indice A x B de vos concurrents, alors votre annonce à de fortes chances de passer en « Premium ».

Comment créer une campagne Adwords efficace ? (livre blanc)

Créer une campagne de Liens Commerciaux via Google Adwords et optimiser au maximum les performances de cette dernière, voilà ce que ce guide vous propose de faire !

Téléchargez gratuitement cet eBook (format .pdf – 11 pages – 90ko) en cliquant sur le lien suivant :
>> Livre Blanc : Comment créer une campagne Google Adwords efficace ?
lien cassé, livre en cours de ré-écriture

Ce dernier, volontairement simpliste, vous donnera des conseils utiles et des exemples concrets afin de pouvoir bénéficier de la campagne la plus efficace qui soit !
Et ce sans vous encombrer de points bien trop « techniques » et complexes à appréhender dans une première étape.

Enfin, sachez que vous pouvez contacter l’auteur à l’adresse suivante :
Marco Felgueiras >marco.felgueiras@sem-expert.com marco@felgueiras.netCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Il se fera une joie de répondre à vos questions, et de lire vos remarques et commentaires.


Sommaire du guide « Comment créer une campagne Google Adwords efficace ? » :

  1. Les Liens Commerciaux : C’est quoi ?
    • Qu’est-ce qu’un lien ?
    • Qu’est-ce qu’un lien commercial ?
    • Quelles sont les différences entre « liens naturels » et « liens commerciaux » ?
    • Quelles sont les différences entre « liens de recherche » et « liens contextuels » ?
  2. Les Liens Commerciaux : Qu’est-ce que ça apporte ?
  3. Les Liens Commerciaux : Comment les met-on en place ?
    • Eléments préalables
    • La création d’un compte Google Adwords
  4. Les Liens Commerciaux : Comment vérifier la « profitabilité » ?
  5. Les Liens Commerciaux : Exemple de création d’une campagne
  6. Les Liens Commerciaux : Google Adwords, et après ?

Logiciel Google Adwords Editor

Ce logiciel est disponible à cette adresse : http://services.google.com/adwordseditor/

Très complet, il permet d’exporter puis importer les paramètres de votre(vos) campagne(s).

En clair, cela veut dire qu’une fois les paramètres de votre campagne chargés sur votre ordinateur, vous pourrez travailler « hors connexion » (connexion internet coupée) et ré-injecter plus tard (lors de votre prochaine connexion internet donc) les données modifiées dans la plateforme en ligne de Google Adwords afin que vos nous réglages soient prises en compte.

Avec cet outil tout est possible, de la modification des enchères, à celui du budget, en passant par les annonces, les mots clés, etc.

Je le recommande notamment pour les entrepreneurs itinérants équipés d’un portable par exemple, et qui aime avoir un regard posé sur leurs chiffres lors d’un voyage par exemple.

A noter également une option de travail collaboratif… mais qui reste peu conviviale dans son utilisation… (au final, rien de tel qu’une petit réunion de 15mn plutôt qu’un long échange d’e-mails).

PS : Seul défaut actuel, il est apparemment impossible de créer des rapports et donc d’analyser les performances sur une période donnée autre que : hier, 7 derniers jours, 30 derniers jours…
Pas de rapport excel donc…

Augmenter le CPC réel de vos concurrents sur Yahoo! Search Marketing

Article devenu obsolète, conservé pour archives et historique sur l’évolution du SEA.

En bref, voici, une fois les éléments du calcul du CPC réel (chez Yahoo! Search Marketing) posés, une astuce qui permet d’augmenter le CPC réel de son concurrent directement positionné au dessus de soit… Voici en quelques mots la méthode à utiliser…

Ainsi, mettons que nous ayons, pour un mot clés la situation suivante :

  • Le premier annonceur est un concurrent dont l’enchère est de 0.90€ par clic
  • Le deuxième annonceur est un concurrent dont l’enchère est de 0.50€ par clic
  • Votre ambition étant de devenir n°2, vous placez une enchère à 0.80€ par clic
  • Résultat, vous prenez, à l’instant même, la 2ème place, avec un coût au clic réel de 0.51€ (0.50€ + 0.01€) et le concurrent placé en première place, lui aura un CPC réel de 0.81€ (votre CPC max + 0.01€)

Voilà pour ce qui est de l’aspect premier du CPC max et du CPC réel.
Maintenant, vous pouvez voir se profiler aussi un moyen de pression sur la concurrence…

En effet, dans l’exemple indiqué ci-dessus, vous voyez que vous conservez un CPC acceptable… or, vous faites réaliser à votre concurrent en 1ère place une dépense « excessive » (en effet, il payait 0.51€ par clic avant votre arrivée, désormais, cela sera 0.81€ tant qu’il n’aura pas modifié sont enchére)…

Il y a donc ici un moyen de « guerre économique » à utiliser, pour peu que :
1. votre concurrent ne soit pas vraiment doué sur la gestion de son compte… et surtout n’ai pas un bon suivi de ce dernier et de ces enchères…
2. que vous, au contraire, ayez un suivi régulier pour ne pas vous retrouver avec une situation inverse car votre concurrent aurait détecté l’astuce… et aurait au final lui aussi utiliser cette fameuse technique…

NB : depuis la mise en place de la plateforme « Panama », il semble qu’il soit impossible de faire cette guerilla de l’enchère sur Yahoo! Search Marketing.
En effet, l’enchère n’est plus uniquement liée à celle du concurrent situé juste en dessous + 0,01€ mais à un système de pondération par la pertinence très similaire au Quality Score de Google Adwords.
C’est donc la fin d’une époque et d’un jeu malin sur YSM.

Synonymes :

  • CPC réel – Coût Par Clic réel – Cost Per Clic real
  • CPC max – Coût Par Clic maximum – Cost Per Clic max

12 idées à mettre en action afin d’améliorer le CTR de vos annonces Google Adwords

Voici 12 idées qui vous permettrons d’augmenter la performance (CTR) de vos annonces, et par la même, de vos achats de mots clés ! Alors, pourquoi s’en priver ?!

Idée 1 : Organisez les 2 phrases de description…
Organisez vos 2 phrases de description et veillez à ce que la ligne 1 présente le ou les « bénéfices client » et la ligne 2 le contenu de l’offre même.

Exemple :
Décorateur d’intérieur
Simplement et rapidement,
votre devis (gratuit) sur mesure
www.deco-interieur.com

Idée 2 : Mettez des majuscules…
Mettez des majuscules aux premières lettres de chaque mot important, cela renforce l’impact visuel de votre annonce (et faites ça pour le titre, les lignes 1 et 2, et l’url).

Exemple :
Décorateur d’Intérieur
Simplement et Rapidement,
Votre Devis (Gratuit) sur Mesure
www.Deco-Interieur.com

Idée 3 : Multipliez vos annonces textuelles…
Faites plusieurs textes par groupe d’annonces et utilisez l’option offerte par Google Adwords appelée « optimiser » (a terme, les annonces les moins performantes seront peu à peu délaissées et vous pourrez alors faire une sélection).

Exemple :
Décorateur d’Intérieur
Simplement et Rapidement,
Votre Devis (Gratuit) sur Mesure
www.Deco-Interieur.com
et
Décoration d’Intérieur
Un Devis Gratuit sur Mesure
pour vous aider à Réaliser votre Rêve
www.Deco-Interieur.com

Idée 4 : Utilisez le bon jargon…

Exprimez la même idée, mais avec des mots différents. Parfois, sans qu’il est possible de savoir pourquoi, votre internaute (celui que vous ciblez) préfère qu’on lui dise « facilement » plutôt que « simplement »… et cela peut fortement impacter le CTR.
De même, l’utilisation de l’option « optimiser » vous aidera à faire votre choix final.

Exemple :
Décorateur d’Intérieur
Simplement et Rapidement,
Votre Devis (Gratuit) sur Mesure
www.Deco-Interieur.com
et
Décorateur d’Intérieur
Facilement et Rapidement,
Votre Devis (Gratuit) sur Mesure
www.Deco-Interieur.com

Idée 5 : Utilisez le même niveau de langage…
Exprimez vous avec le même langage que celui utilisez par votre cible.Par exemple, votre cible est « haut de gamme », utilisez un langage soutenu.

Idée 6 : Utilisez des termes attractifs…
N’hésitez pas à utilisez des arguments tels que « promotion », « réduction », « téléchargement gratuit », etc si vous en avez à votre disponibilité…L’internaute adore qu’on lui propose des « cadeaux »…
En plus, c’est le genre de « cadeau » qui peut vous aider à collecter des coordonnées et créer une base de données (ex. du téléchargement ou échantillon gratuit).

Exemple :
Décorateur d’Intérieur
Gratuit ! Téléchargez les
Fiches Pratiques « Déco-Int »
www.Deco-Interieur.com

Idée 7 : Evitez les fautes…
Bon, une idée, ou plutôt un conseil simple : évitez de faire des fautes (orthographe, grammaire et syntaxe) et surtout, parlez dans la bonne langue (et dire que certains annonceurs parlent en anglais à une cible francophone !).

Idée 8 : Utilisez la fonction Dynamic Insertion…
Utilisez la commande {Keyword:} dans le titre (ainsi il apparaîtra en gras et sera donc encore plus efficace).

Exemple :
{Keyword: Votre Intérieur}
Gratuit ! Téléchargez les
Fiches Pratiques « Déco-Int »
www.Deco-Interieur.com

Idée 9 : Supprimez, parfois, les « www. »…
Testez vos annonces avec « www. » dans l’url, et les mêmes sans le fameux word wild web… Ca à l’air bête, mais ça peut jouer…

Exemple :
Décorateur d’Intérieur
Gratuit ! Téléchargez les
Fiches Pratiques « Déco-Int »
www.Deco-Interieur.com
     et
Décorateur d’Intérieur
Gratuit ! Téléchargez les
Fiches Pratiques « Déco-Int »
Deco-Interieur.com

Idée 10 : Ne modifiez pas les annonces qui fonctionnent…
Ne touchez pas à vos annonces (suppressions et modifications) tous les 4 matins…
Le temps de « révision » (validation) par Adwords est parfois long, et cela pourrait vous faire disparaître momentanément des recherches.
N’oubliez pas non plus que le Quality Score (indice de qualité) est fonction de l’historique d’une annonce, et ce même « QS » impact votre CTR.
Si votre annonce est plutôt bonne (en terme de performances), mais peut connaître des améliorations, inutile de la supprimer ou de la modifier. Copiez-là, et à terme, supprimez la moins bonne des 2 annonces que vous aurez alors obtenues par cette méthode.

Idée 11 : Ne soyez pas trop agressif…
Ne pas être trop agressif dans le texte d’annonce…
Evitez le genre « Vous ne le regretterez pas » ou encore « Ne manquez ça sous aucun prétexte ».
C’est le genre d’annonce qui ne plaît absolument pas à l’internaute…

Idée 12 : Respectez les consignes de rédaction d’Adwords…
Respectez les consignes de rédaction d’Adwords.

C’est bête à dire, mais il est fréquent de voir des annonces « refusées » pour le non-respect d’une simple règle « de base »… (cf le lien : https://adwords.google.fr/select/guidelines.html) :
– ne mettez pas de ponctuations abusives (point d’exclamation ou suspension abusif par exemple)
– n’utilisez pas de majuscule abusives (en clair, évitez d’écrire un ou plusieurs mots en MAJUSCULE du début à la fin)
– ne faites pas de répétitions inutiles (en clair pas de « gagner, gagner, gagner »)
– conservez une orthographe, grammaire et syntaxe correctes (donc pas de faute, du vrai français académique)
– soyez clair, concis (évitez le jargon incompréhensible et les tournures de phrases ampoulées)
– soyez pertinents et ciblés (parlez de « Paris » si votre activité n’est que parisienne)
– ne trichez pas en créant plusieurs comptes avec les mêmes annonces pour apparaître plusieurs fois (c’est le genre de spamming sur lequel Google est très répressif)
– gardez un objet de publicité licite (parler de cannabis par exemple n’est pas vraiment conseillé… entre autre… sans parler des risques de poursuites que vous pourriez prendre…)
– n’utilisez pas des noms de marques protégés que vous ne possédez pas et sur lesquels vous n’avez aucun droit
– n’utilisez pas de superlatifs (« meilleur que » par exemple)
– ne faites pas de publicité comparative (« 10.000 clients de plus que XXX », « 10€ moins cher que XXX »)
– faites atterrir le cliqueur sur une landing page appropriée et ne pas l’envoyer sur une toute autre page
– ne pas faire ouvrir de pop-up et pop-under sur cette même page (celle vers laquelle pointe votre annonce donc)
– le bouton précédent doit fonctionner
– etc.